L’achat de produits du terroir sur internet

L’achat de produits du terroir sur internet

L’engouement pour les produits locaux ne cesse de s’accroître. Omniprésents sur les marchés depuis toujours, ils envahissent de plus en plus les supermarchés et certains maires essayent même de les intégrer dans les repas des cantines et des établissements de santés.


Les motivations

Elles sont diverses, mais une prise de conscience collective a bien eu lieu. Elle est tout d’abord d’ordre sanitaire. Il est en effet indéniable que vitamines, oligoéléments et autres apports nutritionnels se retrouvent plus facilement dans des légumes ou des fruits frais que dans des boîtes de conserves. D’autre part, leur goût est bien plus prononcé et savoureux. Le locavorisme implique aussi de manger des produits de saisons. Respecter ce calendrier permet de déguster des légumes et des fruits au maximum de leur maturité. Les viandes et certains fromages sont aussi impactés par les saisons de consommation.

La transparence n’est pas un vain mot dans le domaine du local. En effet, les producteurs ont, eux aussi, tout intérêt à préciser la provenance de leurs produits et la manière dont ils ont été élaborés. Ces éclaircissements tendent à créer un lien de confiance entre producteurs et consommateurs.

Les questions économiques et écologiques ne sont pas moindres. L’achat de ces produits soutient largement les économies locales, permettant aux producteurs de supprimer des intermédiaires et de s’octroyer ainsi une marge plus satisfaisante. En matière d’écologie, le locavore, en achetant des produits autour de chez lui, réduit considérablement les impacts négatifs sur la planète.

Les lieux d’achat

Marchés, magasins de producteurs, coopératives, AMAP … restent des lieux incontournables. Mais, la vente de produits locaux a pris une nouvelle dimension, notamment pendant l’épidémie de Covid-19. Des moyens innovants d’achat ont vu le jour, répondant aux besoins des consommateurs confinés, qui ne voulaient pas se rendre dans les supermarchés. Les plateformes d’achat de produits locaux ont ainsi fleuri sur internet.

L’agriculture et l’élevage numériques ont ainsi fait une arrivée remarquée dans le domaine de la vente en ligne. Les avantages concernent les deux parties. Le producteur peut faire connaître ses produits à un panel beaucoup plus large de potentiels clients et le consommateur se régale de denrées locales, mais conçues à l’autre bout du territoire.

Parmi ces plateformes, Foodtrack gagne un peu plus de terrain chaque mois. Cette avancée est sûrement due à l’exigence de qualité et de transparence, imposée aux producteurs inscrits sur le site. A ce jour, 108 producteurs et plus de 830 clients sont déjà en lien.

L’achat sur Foodtrack est simplissime, cliquez sur ce lien pour y accéder. Le consommateur n’a qu’à se laisser guider et parcourir tranquillement la carte de France, à la recherche des produits qui lui font envie. Les offres se diversifient et sont de plus en plus nombreuses. Le client retrouve bien sûr des maraîchers, éleveurs, vignerons, brasseurs, apiculteurs, épiciers, volaillers … mais ils découvriront aussi un algoculteur, des oléiculteurs et des restaurateurs, entre autres. Les achats se règlent par carte bancaire, de manière totalement sécurisée.

Foodtrack surfe sur la vague du locavore qui, souvent « coincé » entre désir de manger sainement et manque de temps, mise sur un site qui n’impacte pas ses heures de détente et de loisirs.  Foodtrack met ainsi tout en œuvre pour faciliter l’achat mais aussi le retrait des marchandises. Plusieurs options sont proposées par les producteurs. Le click and collect en est une. Le client commande et vient récupérer le produit en magasin. Mais, il peut aussi se faire livrer en point relais, défini par avance, via la messagerie. Ce peut être un marché par exemple, mais aussi un autre endroit qui convient aux deux.

Certains producteurs prennent le parti de livrer eux-mêmes les consommateurs à domicile. C’est le retour de la fameuse camionnette du boucher, de l’épicier ou du fromager ! Un jour et une date sont fixés et le client n’a même pas à se déplacer.

Pour certains produits qui supportent le voyage, une livraison par colis peut être envisagée. Thés, cafés, vins, bières … ravissent ainsi les papilles des amateurs de n’importe quel département.

Le mouvement locavore, instauré aux Etats-Unis dès 2005, fait de plus en plus d’adeptes. Manger local est devenu un objectif principal pour les familles, sensibles à l’écologie, à l’économie mais aussi à l’impact sur leur santé. Les producteurs les accompagnent en s’inscrivant massivement sur des sites de vente de produits en ligne. Certaines de ces plateformes cependant, sont plus impliquées que d’autres. C’est le cas de Foodtrack qui mise sur l’excellence des produits proposés.

  

Qui sont les consommateurs d’épicerie fine ?
Vente en ligne de jambons de porc noir de Bigorre